Ernest Nardy Peintre franc-comtoisErnest NardyErnest Nardy

Accueil                         Les galeries                         Les événements                         Contacts


Ernest Nardy, peintre franc-comtois   1892 - 1982


Ernest Nardy est né le 4 mai 1892 rue Battant à Besançon (Doubs).
Sa mère décède alors qu'il n'a que 1 an et son père se remarie avec Marie-Joséphine Barbier en 1893.
Celle-ci accueille immédiatement cet enfant et l'adoption est officiellement enregistrée en 1942.

Très tôt, il commence à dessiner et ses parents décident de l'envoyer à l'Ecole des Beaux-Arts de Besançon.
Au cours de ses études, il travaille avec Isenbart à la fresque du Palais de Justice de Besançon.
A l'issue de son apprentissage, il est titulaire de plusieurs diplômes qui l'encouragent à s'installer
quelques années à Courbevoie (92), sur les traces d'un de ses illustres prédécesseurs comtois, Gustave Courbet.  

La "grande guerre" est déclarée au cours de son service militaire et il est alors incorporé au 172 RI en tant que "sapeur".
Pendant cette période entre 1914 et 1918, il utilisera son temps de bivouac à réaliser de petites aquarelles. Cependant, pas une seule ne révèlera les horreurs de la Grande Guerre.

Il rencontre Maria Burckhardt, née le 06 avril 1899 à Preuschdorf (67) et épouse cette jeune institutrice le 7 août 1920 à Haguenau (67); de cette union naîtra un fils en 1921, Jean.

Le couple s'installe d'abord en région parisienne, puis rue d'Arènes à Besançon (Doubs),  son local artisanal se situant rue de l'Ecole. Il transfère ensuite son atelier dans un garage derrière l'église Saint Maurice et déménage au 18 rue de la Bibliothèque.
Il est alors connu comme "artisan peintre décorateur", réalisant des enseignes de magasins, de camionettes, des publicités et, dans des restaurants de la région, des fresques de paysages de Franche-Comté (tout comme Henri Chapatte en créa pour l'Hôtel "Au manoir d'Anniviers" en Suisse).

Maria décède en 1950 et Ernest s'installe alors rue d'Alsace avec sa "gouvernante" dont il prendra grand soin lui-même.

Pendant son temps libre, il peint essentiellement des paysages et des natures mortes, à l'huile ou à l'aquarelle, sur différents formats et matériaux (toiles, contreplaqué, isorel, papier...). De ses premiers tableaux, il ne reste que peu de traces, mais ici sont présentés ceux qui ont été conservés par la famille.

Il meurt le 12 avril 1982 à la maison de retraite de Fraisans (Jura).
Il est inhumé au cimetière d'Orchamps (Jura).

Cette galerie a pour vocation de faire connaître ce peintre discret, tellement modeste qu'il n'a jamais cherché la gloire à travers ses toiles, bien qu'il ait participé à plusieurs expositions, notamment à Besançon..
Elle est loin d'être exhaustive et ne demande qu'à être enrichie des oeuvres qu'il donnait plus qu'il ne vendait, et qui sont maintenant disséminées en ou hors de Franche-Comté.

Si vous en possédez une, n'hésitez pas à m'envoyer des photos et à me contacter à travers le site, afin de développer cette collection visuelle et d'offrir à d'autres le plaisir de découvrir ce peintre du patrimoine franc-comtois.

Plan du site

Informations légales
© 2013